La « Takoradi Air Route » : une route de ravitaillement d’importance stratégique des Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale


Erwin A. Schmidl

Pour beaucoup de monde, l’Afrique de l’ouest et le Sahel, qui réunit l’Afrique de l’ouest et du nord, et qui, à l’est, s’étend jusqu’au Soudan et même plus loin, sont devenus des termes un peu plus concrets depuis les événements turbulents des dix dernières années et des crises, combats et opérations militaires au Soudan, au Tchad, en Lybie et, dernièrement, au Mali. Entre-temps, on parle même parfois de « Sahelistan », une nouvelle zone de problèmes dans la lutte contre les terroristes islamiques. En même temps, les relations dans cette région deviennent apparentes, tandis qu’une vue traditionnelle avait fait une différence entre l’Afrique du nord située au nord du Sahara et l’Afrique noire, placée au sud. Le présent texte, néanmoins, évoque l’importance de cette région pendant la Seconde Guerre mondiale, quand elle est devenue un élément important d’une route de ravitaillement alliée qui s’étendait des USA à travers le Brésil et l’Afrique de l’ouest jusqu’au Proche-Orient et, plus loin, jusqu’à l’Union soviétique et la Chine. Normalement, l’histoire des guerres se dédie plutôt aux opérations qu’à la logistique. Néanmoins, c’est justement l’exemple présent qui montre l’importance de la logistique pour la gestion de guerre. Pendant que les offensives allemandes et italiennes dans le Tchad - quelle que soit leur importance à cause des performances des chauffeurs et pilotes dans les conditions désertiques - sont finalement restées sans grande importance pour l’ensemble de la guerre, l’installation et la gestion de la « Takoradi Air Route » fut un chef-d’œuvre logistique et une opération stratégiquement importante qui influença le procédé de la guerre au Proche-Orient, mais aussi au-delà de cette région, jusqu’à l’Union Soviétique et la Chine. Aussi la - en général moins importante - AFLOC-Route fait preuve de l’habilité de la gestion de guerre alliée dans le domaine du ravitaillement et de la logistique. Un bon exemple pour une opération de ravitaillement aérien pendant une longue période est la Takoradi Route, un vrai point culminant dans l’histoire de la logistique militaire. Par l’exploitation de cette route ainsi que d’autres routes de ravitaillement, le « Air Corps Ferrying Command », installé le 29 mai 1941 et prédécesseur de l’actuel « Air Transport Command » de l’U.S. Air Force, s’est établi comme un élément essentiel de la gestion de guerre américaine pendant la Seconde Guerre mondiale. Outre les effets sur le déroulement de la Seconde Guerre mondiale, on doit au moins aussi mentionner les conséquences de cette route de ravitaillement pour la population de cette région : installation d’entreprises, construction de rues, de lignes ferroviaires, d’aéroports et d’infrastructure de tout type. Juste pour mentionner un exemple : au Tchad, la production de coton a triplé entre 1939 et 1945. En fait, les procédures traditionnelles furent perturbées et changées d’une façon telle qu’on ne pouvait pas les rétablir si facilement après 1945. Des nouveaux marchés de travail et des nouvelles dépendances ont été créés. Tout cela causa des conséquences à long terme - positives comme négatives. Pour les analyser, on devrait faire des études spécifiques (justifiées), études qui déborderaient le cadre du présent sommaire.