Les hommes du Grand Nord

Danois, Norvégiens et Suédois au service des Autrichiens

Karl Liko

 

Dans l’armée de l’Autriche impériale, « l’origine migratoire » ne posait pas un problème particulier. Les étrangers venaient par groupes et s’intégraient bien. Ils venaient de la France, de l’Italie, de l’Espagne, de l’Irlande, de l’Ecosse, de la Suisse et de nombreuses principautés et micro-états du Saint-Empire romain germanique. Beaucoup d’entre eux se distinguaient particulièrement, plusieurs atteignaient des positions élevées dans la hiérarchie militaire ; parmi eux aussi le prince Eugène, probablement le général le plus important dans l’histoire autrichienne. La majorité était catholique, mais il y avait aussi des personnes qui venaient de régions protestantes. Seulement dans le Grand Nord, l’intérêt de faire une carrière militaire dans l’Empire habsbourgeois ne semblait pas être particulièrement grand. En fait, la distance entre les pays scandinaves et la région du Danube était considérable – et cela non seulement au sens géographique. Cependant, il y eut quelques candidats des pays du Nord de l’Europe qui servirent l’Autriche. Sept destins intéressants vont être présentés dans cet article. Au début, il y aura un commandant danois de lansquenets de la Guerre de Trente Ans, suivi par trois autres Danois, deux Suédois et un Norvégien. L’ordre d’apparition n’a rien à voir avec la nationalité mais dépend plutôt de l’ordre historique qui s’étend du 17e au 19e siècle. L’auteur décrit les carrières politiques et militaires des personnes en question, personnes qui servaient les Habsbourgeois pendant les époques respectives.