Ce que des affaires militaires conjointes (AMC) dans l’EUFOR peuvent réaliser pour éviter des surprises

James Carr/Erwin Kauer/Dieter Muhr

 

A la lumière des derniers développements en Bosnie et Herzégovine (BiH) et en vue d’autres développements dans toute la région (p. ex. l’Ukraine), la situation en BiH est devenue un centre d’intérêts pour l’Europe mais aussi pour la Communauté internationale des nations en général. Cette contribution est destinée à soutenir les personnes qui s’occupent de systèmes complexes au niveau opérationnel et qui cherchent des méthodologies qui mènent à des résultats rationaux, comme dans le cas de la BiH. Le but de cet article est de décrire comment fonctionnent les affaires militaires conjointes (AMC) au quartier général de l’EUFOR et quelles sont les méthodologies utilisées pour remplir ces missions. La politique et la stratégie de l’EUFOR ne figurent pas parmi les objets de cette étude. Les AMC ont été assignées au département de renforcement des capacités et de formation (CB&TD) du quartier général de l’EUFOR. L’EUFOR opère sous le mandat de l’ONU et sous l’accord-cadre général de paix (ACGP) qui date de 1995. L’hypothèse qu’une approche globale utilisant l’analyse de système serait la méthodologie adéquate pour apprécier et maintenir le tableau de la situation de l’EUFOR, s’est avérée vraie. Il n’y a aucun doute que l’EUFOR fait partie d’un système complexe et adaptif (SCA), que l’EUFOR influence ce système et est, en revanche, aussi influencée par ce système. L’utilisation de cette approche a rendu possible aux AMC de produire des évaluations de menace et de risque avec lesquelles l’EUFOR sera capable d’exécuter ses opérations d’une façon sûre, stable et plus efficace. Cette approche a permis aux AMC de développer une stratégie de vérification logique basée sur l’analyse de facteurs importants qu’on a pu utiliser dans la situation donnée. L’approche consistait en l’intégration de tous les facteurs importants dans l’évaluation faite par les AMC. L’EUFOR se voit comme un acteur dans ce système, et les AMC représentent un acteur vital dans les réponses de l’EUFOR concernant des fluctuations dans le système. Finalement, les AMC utilisent des actions et des évaluations en concordance avec la mission EUFOR en prenant en considération les activités d’autres acteurs. Les activités des AMC doivent soutenir la mission EUFOR comme partie intégrante du système, et surtout l’intention du commandant EUFOR. La méthode utilisée pour atteindre ce but est un modus operandi bien reconnu au quartier général de l’EUFOR. Le résultat souhaité reste, c’est-à-dire que les AMC identifient « ce que les AMC doivent savoir dans le cadre de l’EUFOR pour ne pas être surprises ».