Johann Lattacher

 

Les dix commandements

1. Tu (les pays-membres) fonderas toutes tes actions sur une base stratégique solide.

2. Tu (les pays-membres) penseras non seulement au niveau national, mais aussi régional et européen.

3. Tu (les pays-membres, l’UE et l’OTAN) aimeras ton prochain de façon « transatlantique ».

4. Tu (les pays-membres) créeras les structures et capacités nécessaires.

5. Tu (surtout les pays-membres) favoriseras l’industrie d’armement européenne sur base d’une demande commune et consolidée.

6. Tu (l’UE et les pays-membres dans le cadre de la PSDC) feras savoir aux autres quand tu fais du bien.

7. Tu (les Institutions de l’UE et les pays-membres) utiliseras les possibilités du Contrat de Lisbonne.

8. Tu (le Service européen pour l’action extérieure et surtout les Haut représentants) montreras ta force dirigeante et tu prendras des initiatives.

9. Tu (l’UE et les pays-membres) placeras ta compétence principale (approche compréhensive) sur une base solide et conceptuelle.

10. Tu (les pays-membres) ne seras pas infidèle.

Les présentes réflexions ont pour but de contribuer à la discussion sur le développement futur de la PSDC (préalablement au Conseil européen de défense). En partie, néanmoins, elles portent aussi sur des éléments politiques supérieurs à la politique étrangère et de sécurité commune (PESC). Les dix commandements ont été choisis et formulés de façon subjective, c’est-à-dire qu’ils sont basés sur les expériences personnelles de l’auteur, expériences faites lors de son travail sur la PSDC. A côté des approches partiellement pragmatiques (p. ex. des déficits évidents concernant l’implémentation du Contrat de Lisbonne), il essaye d’intégrer des idées radicales dans son élaboration. La plupart de ses réflexions concernent des éléments militaires, mais en prenant partiellement en considération les exigences d’une « approche compréhensive ».