Walter J. Unger/Sigmar Stadlmeier/Andreas Troll

 

L’espace cybernétique (en anglais : cyberspace), est l’espace virtuel formé par la mise en réseau d’ordinateurs. Actuellement, plus de 2 milliards de personnes et environ 5 milliards d’appareils font partie de cet espace cybernétique. La mise en réseau s’accroit en permanence. On estime que, jusqu’à 2020, environ 5 milliards de personnes et 20 milliards d’appareils seront mis en réseau. Des états hautement civilisés utilisent plus que jamais l’espace virtuel pour leur développement technique, économique, social, culturel, scientifique et politique. Beaucoup de domaines sont déjà dépendants de la disponibilité, confidentialité et intégrité de l’infrastructure cybernétique. La menace par des attaques dans l’espace cybernétique a tellement augmenté pendant les dernières années que plusieurs états ont été amenés à réagir par des concepts au niveau stratégique. Afin d’améliorer la solidité des systèmes de communication et d’information utilisés pour la protection des intérêts de défense et de sécurité des pays-membres de l’UE, on devrait mettre l’accent du développement des capacités de défense cybernétique sur l’identification des menaces complexes et la réaction appropriée ainsi que sur le rétablissement des systèmes. Après un processus d’analyse sophistiqué, l’Autriche a aussi réagi : d’abord avec la stratégie de sécurité pour la technologie d’information et de communication (2012) et après, en 2013, avec la stratégie de sécurité cybernétique autrichienne (ÖSCS). L’ÖSCS est basée sur la stratégie de sécurité autrichienne (ÖSS) et s’oriente aux principes du programme élaboré pour la protection des infrastructures importantes (APCIP). Avec la décision du Conseil des ministres en mars 2013, la tâche de la défense cybernétique a été assignée au ministère de la Défense. Ainsi, la mission de base de la défense militaire territoriale a été élargie à l’espace cybernétique. L’espace cybernétique doit donc être vu comme un élargissement de l’espace physique et occupe une position de plus en plus importante, comme « cinquième dimension », à côté de la terre, la mer, l’air et l’espace. La défense cybernétique a été définie comme « l’ensemble des mesures prises pour la défense de l’espace cybernétique par des moyens militaires et d’autres moyens spécifiques afin d’atteindre les objectifs militaires stratégiques. La défense cybernétique est un système intégral et se compose, dans l’ensemble, de l’implémentation des mesures prises en faveur de la sécurité de la technologie d’information et de communication, des capacités de « l’équipe militaire de réaction d’urgence cybernétique » (military computer emergency readiness team/milCERT), des opérations du réseau d’ordinateurs (computer network operations/CNO) et du soutien fourni par les capacités physiques des forces armées. Afin de remplir cette mission, on doit d’abord analyser la vulnérabilité de notre société d’information et ses menaces provenant des attaques cybernétiques. Ensuite, on doit déduire des résultats d’analyse les défis et les mesures nécessaires à prendre pour la défense en cas de guerre. Comme l’espace cybernétique englobe toute la planète au-delà des frontières nationales, la coopération internationale pour le refoulement des attaques est d’une haute importance. Pour l’Autriche, ce sont les mesures prises par l’UE qui servent de directives. Sur le plan national comme international, il y a aussi le défi de créer des bases légales adéquates.