Andreas Steiger

 

Cela fut certainement d’une importance historique militaire quand, le 29 août 1934, les cadres, les cadets et les élèves-officier de l’Ecole militaire d’Enns arrivèrent en train à Wr. Neustadt pour occuper leurs nouveaux logements - en l’occurrence au « Château de Neustadt ». La directive du Ministère de la Défense (ancienne abréviation : BMfLV), no. 19 000 de 1934, avait ordonné l’installation de l’Académie Militaire Thérésienne (TherMilAk) à Wr. Neustadt. Sous les applaudissements de la population et accompagnés par les sons de l’orchestre du Régiment d’Infanterie No. 1, les membres de l’Académie Militaire marchèrent en formation de bloc de la gare à la Bahngasse (Rue de la gare) ornée par des drapeaux, pour finalement se former sur la « Place Marie-Thérèse » de l’Académie Militaire. De 1757 à 1918, 10 966 cadets avaient reçu leurs diplômes d’officier sur cette place. De 1934 à mars 1938, on continua la formation des officiers de carrière dans la Babenbergerburg (château de Babenberg), formation qui, suite à la 1ère Guerre Mondiale, sembla terminer en 1918 à cet endroit. A partir du 1er septembre 1934, l’académie fut renommée « Académie Militaire Thérésienne » lors de la promotion des cadets et élèves-officier. Le chancelier fédéral Cr. Kurt Schuschnigg fut présent à cette occasion. Lors de cette cérémonie, le meilleur cadet de la classe de promotion « Wachtmeister Erwin Starkl » exprima sa gratitude pour le retour de l’Académie Militaire : «  … que les jeunes officiers reçoivent à nouveau le porte-épée doré en ce lieu vénérable. » De plus, de nombreuses adaptations furent réalisées à la structure originale architectonique de l’Académie Militaire. En 1935, on construisit des halles pour des véhicules, des pièces d’artillerie et la formation des pilotes. En 1936, l’étable existante fut agrandie par un autre étage et le petit manège « thérésien » devint un dortoir pour pouvoir loger les classes de cadets et d’élèves-officier à venir. En plus, on installa un champ de tir provisoire dans le parc de l’académie. Autour du château, on rétablit le fossé historique et dans le château, on renouvela la salle d’audience (« salle des quatre saisons ») et la « salle des chevaliers Marie Thérèse ». Le 20 mars 1937, on organisa la « dernière » promotion  de la 1ère République avec 147 cadets de la 3e classe de formation et 10 élèves-officier. A côté du Président de la république, Wilhelm Miklas, les ministres fédéraux Odo Neustädter-Stürmer et Edmund Glaise von Horstenau participèrent aussi à cette cérémonie. Bien que seulement 157 officiers joignirent la « troupe », on fut capable d’assigner le 1er avril 1937, comme prévu, deux officiers à chaque unité, mais seulement pour les bataillons motorisés, antiaériens, de cavalerie et de génie. A l’occasion de la réouverture de l’Académie Militaire à Wr. Neustadt le 14 décembre 1958, une cérémonie officielle de la 2e République, on organisa à nouveau une fête de fondation dans le château de Babenberg.